Aiden Mahoney

Terre-Neuve-et-Labrador

Nombre de projets : {Field:TotalProjectsTooltip} 1

Valeur des terres : Selon les évaluations de la valeur des terres que CNC a conservées directement et avec des partenaires. 98 000 $

Acres conservés : 195

Bénévoles pour l’intendance : 55

Une réserve naturelle protégée près de Stephenville

Aiden Mahoney

Peu de gens reçoivent une terre comme cadeau de baptême. En 1927, c’est pourtant ce qui est arrivé à Fred Carter Sr. Durant plusieurs années, M. Carter a pu profiter de cette propriété riveraine, près de Stephenville, en y passant du temps à son chalet.

En février 2018, ses fils Fred et Ralph ont fait don d’une partie de la propriété du ruisseau Barachois à Conservation de la nature Canada, en mémoire de leur père, un passionné de pêche au saumon. CNC continuera de permettre à la population d’accéder au site pour des activités de loisir et traditionnelles, comme la pêche.

La réserve naturelle de 79 hectares (195 acres) borde le parc provincial Barachois Pond. Elle est traversée sur un peu plus de 2 km par le ruisseau Barachois, un cours d’eau à saumon de l’Atlantique bien connu.

La forêt qui se trouve dans cette région constitue l’habitat du renard roux, de l’ours noir et de plus de 100 espèces d’oiseaux, dont la gélinotte huppée. La martre de Terre-Neuve, une espèce désignée menacée, est également présente dans la région.

La conservation de cette propriété a été rendue possible grâce au financement du Gouvernement du Canada, dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles (PCZN). Une partie de la valeur de la propriété a fait l’objet d’un don à CNC dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada, qui offre d’intéressants avantages fiscaux aux particuliers et aux entreprises qui font don de terres écosensibles. Ce projet a également bénéficié de l’appui du U.S. Fish and Wildlife Service, en vertu de la North American Wetlands Conservation Act. CNC protège des milliers d’acres sur la côte ouest de Terre-Neuve, dont la réserve naturelle Sandy Point, la réserve naturelle Grasses, la réserve naturelle de la rivière Crabbes et la réserve naturelle de l’estuaire de la rivière Grand Codroy.

Bioblitz dans l’estuaire de la rivière Grand Codroy

CNC

Par un beau samedi matin de juillet, un groupe composé de 7 intrépides bénévoles pour la conservation et employés de CNC s’est réuni dans la réserve naturelle de l’estuaire de la rivière Grand Codroy (la plus récente propriété de CNC) afin d’y mener un premier bioblitz. Située à l’extrémité sud-ouest de l’île de Terre-Neuve, et offrant des vues sur les spectaculaires monts Long Range, cette réserve naturelle de la vallée Codroy est une destination privilégiée par les ornithologues.

Durant les 6 heures de l’activité, la mission de ce groupe de bénévoles était d’identifier et de relever toutes les espèces se trouvant sur la propriété. Cette information sera utilisée pour aider CNC à développer un inventaire de référence afin de guider la gestion future de la réserve.

L’équipe a réalisé huit relevés des habitats. Au cours de la journée, les bénévoles ont identifié 18 espèces d’oiseaux et plus de 90 espèces de plantes. Les espèces d’oiseaux observées sur la propriété comprenaient notamment la mésange à tête brune, la paruline flamboyante, la paruline noir et blanc, la paruline rayée, la paruline grise et le roitelet à couronne rubis.

Séminaire scientifique automnal

En novembre, CNC a animé un séminaire scientifique à St. John’s. L’événement a été une occasion de présenter la recherche réalisée dans le cadre du programme de soutien scientifique de CNC à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce fut également une occasion pour des étudiants de maîtrise de présenter leurs recherches et d’établir des contacts avec la communauté de la conservation.

Toutes les recherches présentées dans le séminaire contribuent à la compréhension et à la gestion, par CNC, de ses réserves naturelles à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce séminaire nous a également permis de remercier les étudiants et de reconnaître leur travail.

Seize personnes, dont des membres du personnel de CNC et des professeurs de l’Université Memorial, ont assisté à l’événement et aux présentations des étudiants. Les sujets abordés ont compris notamment l’utilisation de la technologie pour réaliser des relevés des milieux humides, des études sur la perception des résidents à propos des propriétés de CNC et des études sur les espèces de lichens qui habitent dans les milieux humides boisés.

La martre d'Amérique, de la population de Terre-Neuve, est un petit carnivore arboricole de la famille des belettes. Elle est endémique au Canada et trouvée exclusivement sur l’île de Terre-Neuve. D’abord désignée « en voie de disparition », la population de cette espèce a démontré des signes d’amélioration, grâce à des mesures de conservation, qui ont mené à son changement de statut en 2007 pour « menacé ». Barachois Brook est une des propriétés de CNC où se trouve la martre de Terre-Neuve.